Imprimer ceci Page

Risques liés aux soins

Lors de la cartographie des risques, le centre de rééducation a identifier des risques liés aux soins, importants soit par leur gravité, soit par leur fréquence.

On retrouve les risques suivants : 

  • Les risques de chute ;
  • Les risques de fugue ;
  • Les risques liés à l’administration des médicaments ;
  • Les risques liés à l’identitovigilance ;
  • Les risques de suicide.


[warning]1- Les risques de Chute[/warning]

La chute a été identifiée comme un risque important du fait de sa fréquence et son caractère potentiellement inévitable en Rééducation Fonctionnelle.

Le service de rééducation fonctionnelle travaille sur ce risque depuis 2006, des protocoles de prévention et d’identification de ces risques sont mis en place.

 

 
Quels sont les patients les plus fréquemment concernés ?
Les patients ayant une pathologie neurologique, sensorielles (visuelles, …)
Les personnes agées,…
 
 A quel moment réaliser un test de dépistage des troubles de l’équilibre ?
 Dans la semaine de l’entrée, un test d’équilibre permettant une évaluation du risque potentiel de chute, est réalisé.
 
Par qui et Comment ?
Le Kinésithérapeute et/ou l’ergothérapeute référent évalue(nt) le patient à l aide d’un test d’équilibre.

Ils évaluent les fonctions supérieures, les troubles visuels, les retournements, les transferts en position assise et debout, ainsi que la marche.

Un formulaire est saisi dans le dossier médical.

En fonction des résultats obtenus, des mesures sont mises en place par le thérapeute sous couvert d’une prescription médicale en ce qui concerne le maintien au fauteuil et les barrières du lit.

Si le patient a un risque de chute le thérapeute l’indique dans le dossier du patient (formulaire « Risque lié au patient ») .

2- Les risques liés à l’administration des médicaments :

Une évaluation (EPP)  est en cours de réalisation sur les procédures et vérifications mises en oeuvre lors de l’administration des médicaments.

3- Les risques liés à l’idenditovigilance : 

Une attention est demandée, et des procédures de vérification sont exigées, afin d’éviter les erreurs d’identification des patients. D’autant que les homonymies sont fréquentes à la Réunion.

Ce risque est lié aux risques d’administration du médicament, mais pas seulement (examen pour un patient non concerné, …).

4 – Les risques liés aux fugues : 

Les patients circulent dans un établissement ouvert. La liberté de circuler doit être respecter.

Pour autant une vigilance est accrue pour les patients à risque de fugue. L’ensemble du personnel est concerné par les mesures prises (Accompagnement par les brancardiers, identification sur le dossier médical, identification à l’accueil).

 5 – Les risques de suicide : 

Lorsqu’un patient présente un état dépressif de plus en plus marqué, il faut se référer aux psychologues qui réadapteront leur prise en charge.

 

Rédaction : Christophe FORTE – Sébastien MAUNIER